Le Domaine d’Isegorias » Saint Samson : le roi des Korrigans - Contes et légendes de Bretagne, Féerique

Saint Samson

Source : Wikipédia

Saint Samson est l’un des nombreux saints bretons que les traditions font venir des pays celtiques d’Outre-Manche. Il est l’un des sept saints fondateurs de Bretagne.

Saint Samson
Il serait n√© vers 480 dans la r√©gion de Glamorgan (S. O. du Pays de Galles). Ses parents qui se nommaient Amon et Anna l’avaient attendu 37 ans. Pour le consacrer √† Dieu, ils l’envoy√©rent au monast√®re de Llaniltud Fawr maintenant Llantwit Major (pr√®s de Cardiff). Il y fut l’√©l√®ve de Saint Ildut qui a form√© de nombreux religieux avant d’√©migrer lui-m√™me en ¬ę Petite Bretagne ¬Ľ (cf. Lanildut au N.O. de Brest). Samson se fait remarquer par sa capacit√© √† commander aux oiseaux destructeurs de r√©colte et aux oies qui troublent les v√™pres. Il aurait √©t√© en Irlande o√Ļ il fonde un monast√®re et devient √©v√™que. Il passa sur le continent en passant par la Cornouailles o√Ļ il s’installe dans la caverne dont il avait chass√© un serpent. Il a laiss√© une trace √† Jersey, et √† Guernesey dont il a √©t√© l’√©vang√©lisateur, avant de d√©barquer vers Cancale. Il se fixe √† Dol-de-Bretagne (maintenant en Ille-et-Vilaine) avec son cousin, Saint Magloire et y fonde, selon la tradition, l’√©v√™ch√© qui a comme particularit√© d’avoir eu un territoire tr√®s restreint dans la proximit√© du si√®ge √©piscopal et d’avoir juridiction sur de nombreuses paroisses √©parpill√©es dans toute la Bretagne. Son culte s’est diffus√© hors de Bretagne, en particulier en Normandie, dans la vall√©e de la Seine et, en particulier dans le Marais Vernier o√Ļ cinq paroisses d√©pendaient de Dol-de-Bretagne jusqu’en 1791. Une √©glise lui √©tait d√©di√©e √† La Roche-Guyon (Val-d’Oise) o√Ļ une l√©gende locale dit qu’il y aurait pris femme avant de se faire moine.

Jusqu’au Xe si√®cle, les rois puis les ducs de Bretagne chercheront √† obtenir que Dol-de-Bretagne soit un si√®ge archi√©piscopal ayant autorit√© sur les huit autres √©v√™ch√©s bretons, mais le Roi de France finit par obtenir la confirmation de la pr√©√©minence de Tours. La vie de Saint Samson qui a eu pour disciple Saint M√©en est relat√©e dans un manuscrit latin qui serait le plus ancien conserv√© de cette cat√©gorie, car pouvant dater du VIIe si√®cle. Sa Vita le montre en relation en m√™me temps que d’autres saints avec Childebert Ier. Un autre texte indique qu’il aurait pris part au Concile de Paris vers 560.

Il a donn√© son nom √† Saint-Samson-sur-Rance, pr√®s de Dinan, √† Saint-Samson-sur-Risle et Saint-Samson-de-la-Roque, dans le d√©partement de l’Eure en Normandie. Une chapelle porte son nom √† Landunvez (Finist√®re).

Nom tiré de la Bible en hébreu : Samson ennemi des Philistins. En breton : Samzun (aussi nom de famille).