Le Domaine d’Isegorias » √ätres √©tranges (Tome 4) : le roi des Korrigans - Contes et légendes de Bretagne, Féerique

Êtres étranges (Tome 4)

Puck - Puck(la) - Phooka - R√ľbezahl - Goodfellow - Sibara - Servan - Sotr√©
Sotai - Tourmentine - Telchines - Wichtlein

Extrait de La Grande Encyclop√©die des lutins et l’ouvrage Les F√©es

Le Puck

Gr√Ęce √† Shakespeare, Puck est le plus c√©l√®bre de ces gobelins espi√®gles capable de changer d’aspect. Il est tr√®s proche des Poucs du Pays de Galles et des Fougres Irlandais
Très Joli lutin rieur et dansant, le Puck soufflé dans les conques ou dans les trompes de digitales et campanules géantes, il annonçait le retour du printemps elfique (30 mai), jetant des pluies de fleurs aux fées.
Le Puck est malicieux, c’est un petit satyre cornu qui c√ītoye les humains.

La Puck
Adorable petit pruneau de trente centim√®tres aux yeux noisette, √† l’abondante chevelure de jais et au pieds ensabott√©s, la Puck est v√™tue d’une tunique courte de laine tiss√©e, de parure de fleurs, de fruits, de pierres et de coquillages.
Elle habitait jadis les régions de landes collineuses, dans des cavernes artistiquement taillées et ciselées en cités circulaires par les anciens Hobgoblins des pierres.
La Puck est un lutin solaire, attach√© aux r√©gions sauvages et accident√©es. Contrairement aux Pucks, la Puck a toujours √©vit√© de c√ītoyer les humains √† part quelques jeunes sorci√®res aussi sauvageonnes qu’elle, venues lui acheter des secrets de plantes contre de la p√Ęte d’amande dont elle est tr√®s friande (elle aime √©galement le fromage de ch√®vre, les l√©gumes, fruits frais et secs).
Jolie mais de caract√®re ombrageux, elle se vexe facilement, boude comme une bourrique ou rit toute la journ√©e…

Le Phooka

Le Phooka

Encore un descendant de Pan …On le retrouve faucon sur la cha√ģne des Mourne Montains, nain frappeur dans les grottes de Marble Arch, cheval marin sur la c√īte tumultueuse du Sligo, fant√īme encha√ģn√© dans le Connemara, triton affam√© sous les eaux du Lough Key …
Taille : de 60 cm. à 40 m.
Aspect : multiple. Il aurait √† l’origine l’aspect d’un gnome velu √† t√™te de cheval, la crini√®re tress√©e par les g√©nies des mousses. Sa main droite serait grande et large, pour saisir et √©trangler, sa gauche plus ac√©r√©e, pour √©ventrer.
V√™tements : Tunique de peaux et fourrures. Il porte un chapelet de lourdes cha√ģnes qu’il agite et fait tournoyer afin d’effrayer ou pour briser les cr√Ęnes.
Habitat : Un peu partout en Irlande. Affectionne les endroits d√©serts. Lorsqu’il campe et se repose quelques jours, il creuse un trou o√Ļ il abandonne toujours sa “mue”.
Nourriture : Dévore le bétail et les enfants, mais épargne le peuple nain et elfique.
Moeurs et activit√©s : Il est fou, cruel et joyeux. D’une gaiet√© qui le pousse √† commettre des farces f√Ęcheuses : arracher la t√™te pour jouer √† la balle, enlever un marmot et s’amuser des pleurs et des lamentations grotesques de ses parents, s’√©lancer au milieu d’un cort√®ge et assommer les gens de ses ruades.

Le R√ľbezahl
Il mesure 85 cm, mais peut atteindre plus de 2 m. !!! On peut dire qu’il a un caract√®re pas commode du tout. R√ľbezahl aime √† se d√©guiser, il est roux, barbe trapue (comme lui), et les yeux d’un vert vif.
Il porte un large chapeau, des bas de cuir, un manteau rouge √† capuche, et un fouet …Il vit au centre du Riesenberg, au milieu de ses tr√©sors, son monde est un monde souterrain.
Il aime la viande rouge et toute nourriture √† base de viande, de betteraves et de choux, pour la boisson : la bi√®re et l’eau-de-vie.

Robin Goodfellow
Roux, oeil vif, oreilles pointues, haut de 60 cm, on lui attribue parfois deux petites cornes et un queue de ch√®vre. Il a un bonnet orn√© d’une plume, une tunique verte, il porte un arc et des fl√®ches dans un carquois en peau de daim. C’est un Gobelin de la derni√®re g√©n√©ration, cousin du Puck, qui habite la campagne et les for√™ts magiques d’Angleterre, dans les arbres, les rochers et dans les cabanes de foug√®res.
Il mange du gibier, du fromage, boit de la bi√®re et du cidre. Il a l’esprit coquin, farceur, aimable, il joue de la cornemuse, vit en bande, fr√©quente les f√©es des mousses et des sous-bois.

Le Sibara
55 à 65 centimètres, jadis de taille normale, Le Sibara est devenu une sorte de momie vivante : les cheveux roux, sans nez, ni lèvres, les yeux enfoncés, bref, une tête de mort et un corps de squelette recouvert çà et là de peau.
Son bonnet de fourrure est piqué de poignards, il est vêtu de haillons, de hautes guêtres liées aux mollets par des lacets.
Il vit sur les vieilles crêtes du massif ardennais. Il chasse le gibier, fait son pain de fougère et mange du fromage.

Le Servan
Les Servans, Serfous, Folatons, Persevay, Serveins, … sont les ennemis des m√©chants Esprits de la montagne √† qui ils √©chappent toujours gr√Ęce √† leur talent de grimpeur et √† la complicit√© des b√™tes.
Son aspect : 25 à 35 centimètres, joil, bien proportionné, alerte et souriant. Cheveux blonds bouclés, teint basané. Dents blanches, oreilles pointues.
Ses vêtements : chemise verte, gilet brodé de motifs floraux, courte culotte de peau. Pelisse de brique en hiver. Bonnet tricoté, chapeau tyrolien et culotte rouge ou noire des paysans suisses.
Le Servan fait son nid dans le grenier √† foin, une vieille souche creus√©e, ou sous une roche qui l’abrite du vent. Il partage trois semaines par an, en mai, le foyer des gracieuses F√©es de l’alpage.
Nourriture : Aime ce qu’on lui donne, il n’est pas difficile. Il se contente de soupe, de pain et de fromage, de beurre et de lait, et trouve son dessert dans la montagne.
Il est gai, sociable, gentiment espiègle

Le Sotré
Taille : 60 cm.
Aspect : Etique et malgracieux. Nez tr√®s long et pointu. Cheveux et barbe embroussaill√©s. OEil clair. Pieds nus, longs et plats, plantes corn√©es, chevilles en ergots. Fort robuste malgr√© sa maigreur. Bouche sans l√®vres, fendue d’une oreille √† l’autre.
V√™tements : Se montre tant√īt v√™tu uniquement d’une houppelande rouge et d’un haut bonnet noir, tant√īt d’une houppelande noire et d’un haut bonnet rouge. Un collier de champignons s√©ch√©s autour du cou.
Habitat : d’anciennes galeries de blaireaux. Seulement sur les lieux les plus √©lev√©s des Vosges, √† proximit√© des chalets et des fermes.
Nourriture : Dèvore le contenu des armoires et des garde-manger . Amateur de champignons. Raffole de lait et de potée.
Activit√©s : Le Sotr√© dort, mange, s’amuse beaucoup et chante des tas de m√©lodies incompr√©hensibles √† l’oreille humaine, qu’il conna√ģt sans les avoir apprises.

Le Sotê (ou Sotê, Sotai)
Nain belge troglodyte.
Taille : 40 cm.
Aspect : Vieux petit bonhomme. Corpulent, rougeaud, le nez ford. Enorme t√™te rigolarde viss√©e dans des √©paules vo√Ľt√©es. OEil p√©tillant. Sa belle barbe l√©gendaire a laiss√© son nom √† la cl√©matite des haies, appel√©e “barbe de Sot√©”.
Vêtements : Ravaude et enjolive coquettement les fripes usagées que les maris ne veulent plus mettre. Chapeau haut-de-forme..
Habitat : Vit dans de confortables chambrettes, aménagées au fond de cavernes proches des hameaux de Wallonie, plus précisément en Hesbaye, pays liégeois, dans les Ardennes.
Nourriture : Gourmand, gourmet, le Sot√© adore cuisiner, soit chez lui, soit chez les gens qui l’y invitent. Appr√©cie la bi√®re, surtout la gueuze et la vieille brune qu’il fait vieillir √† la fra√ģcheur des “trous √† Sot√©s”..
Activités : Travaille peu en dehors de ses aides ménagères. Fumeur, il cultive quelques plans de tabac dissimulés dans les bois, que les Nutons lui saccagent régulièrement, se vengeant ainsi de sa bonne entente avec les humains.

La Tourmentine
Elle mesure une vingtaine de centim√®tres, la Tourmentine est une boule d’herbe r√™che de couleur verd√Ętre. Son corps-racine enfoui dans les lichens poss√®de huit longues pattes gr√™les couvertes de longues radicelles. Elle ne poss√®de pas de bouche, mais une poche-estomac.
Elle vit dans toutes les for√™ts, except√©es les conif√®res. La Tourmentine se nourrit d’insectes, d’elfes-nains.

Les Telchines
Les Telchines grecs ou Telchynes noirs sont des Knockers sorciers et forgerons des dieux de l’Olympe dont ils r√©alis√®rent les premi√®res effigies en bronze et quelques instrument s fabuleux comme le trident de Pos√©idon et la faux de Kronos. Leur naissance de la magie leur permet de se transformer en monstre, en homme, en poisson, en oiseau, en insecte, … et de commander aux d√©mons du feu.
Ils vivent dans la fournaise des volcans et forgent à mains nues, maniant la lave et applatissant le métal en fusion de leurs poings. Ce serait en Telchnie qui, capturé par des Cananéens, aurait coulé la hideuse statue sacrificielle de Moloch. Ils searient responsables de nombreuses éruptions volcaniques, mais ne sont pourtant pas des esprits du feu.

Le Wichtlein
De la famille des Knocker, ce frappeur d’Allemagne du Sud, n’a de cesse de piocher dans le roc, afin de faire effondrer les galeries des mineurs.
35 centim√®tres, voix grave, il est gr√™le avec de longs poils sales qu’il laisse tomber expr√®s dans le lait, sa femme est par contre tr√®s jolie !
Le Wichtlein se pr√©sente aux humains v√™tu de jaquettes, de bas rouge et d’un chapeau noir.