Le Domaine d’Isegorias » Saint Cado : le roi des Korrigans - Contes et légendes de Bretagne, Féerique

Saint Cado

Source : Wikipédia

Cado(u) serait n√© en 522 dans le Glamorgan (ou Powys) au Pays de Galles. Il refusa de prendre la t√™te de l’arm√©e de son p√®re, pr√©f√©rant combattre pour J√©sus-Christ. Il fut le fondateur de l’abbaye de Lancarvan, puis il traversa la Manche pour venir dans le pays de Vannes. Il voyagea en Palestine, rencontra le pape pour ensuite devenir √©v√™que de B√©n√©vent en Italie. Il est mort assassin√© dans sa cath√©drale par les Barbares.

Saint Cado

Des chapelles lui sont d√©di√©es √† Belz et Locoal-Mendon en Morbihan, ainsi qu’√† Gouesnac’h (Finist√®re) et le nom se trouve dans la composition d’une trentaine de noms de lieu. Dans les chapelles bretonnes, il est invoqu√© pour gu√©rir la surdit√©.

Ce saint est le m√™me qui est connu au Pays de Galles pour avoir fond√© l’abbaye de Llancarfan (Lancarvan). Sous le nom de saint Cadoc, il est un des saints gallois les plus importants, car c’est dans cet √©tablissement qu’ont √©t√© form√©s de nombreux saints celtiques dont saint Brandan et saint Malo. Il √©tait le neveu de saint P√©troc, honor√© √† Lop√©rec (Finist√®re). Sa vie latine a √©t√© √©crite au 11√®me si√®cle √† Lancarvan.

On reconnait dans son nom la racine celtique ¬ę kat ¬Ľ = combat avec la terminaison hypocoristique ¬ę ou ¬Ľ. Autres formes : Catuod, Catoc, Cado. Il est f√™t√© le 25 septembre.

La l√©gende raconte que Saint Cado passa un accord avec le diable pour construire le pont reliant l’√ģle de Saint-Cado et Belz. En √©change, le diable devait recevoir l’√Ęme du premier √™tre vivant a pass√© le pont.
L’ouvrage fut r√©aliser dans la nuit.
Au matin, Saint-Cado prit un chat d’en une main et un sceau d’eau dans l’autre. Il jetta l’eau sur le chat qui traversa le pont √† toute vitesse.
Le diable est reparti furieux avec le chat.

Pont de Saint-Cado